Apprendre la généalogie

Construisez votre arbre généalogique pas à pas

Comment numéroter vos ancêtres et les situer dans votre arbre facilement ?

Vous avez commencé votre généalogie depuis quelque temps et vous avez fait connaissance avec quelques dizaines d’ancêtres ou bien plus … Comment faire pour repérer les liens entre Jacques Dupont et Jeanne Dupont, ou même entre Bernard Dupuis et Bernard Dupuis ? Car oui, vous allez très certainement avoir des homonymes parmi vos ancêtres…
.

Les 2 méthodes de numérotation que je vais vous présenter peuvent être utilisées en généalogie ascendante, c’est-à-dire pour numéroter les personnes des générations précédentes par rapport à la personne racine de votre arbre, qui peut être vous ou votre enfant ou même un ami, si vous faites sa généalogie. Cette personne de référence est nommé le “de cujus” et aura le numéro 1, que ce soit un homme ou une femme.

1) Cette première méthode est la méthode de “Sosa-Stradonitz” (inventée par Jérôme de Sosa en 1676 et popularisée au 19ème siècle par Stéphane von Stradonitz). Elle va permettre d’attribuer des numéros dit de Sosa.

Le père du n°1 sera le n°2 et sa mère sera le n°3. Tous les hommes porteront un numéro pair et les femmes un numéro impair.

Pour passer d’une génération à l’autre :
-il faut multiplier par 2 le numéro de l’enfant pour trouver le numéro de son père
-pour le numéro de sa mère, il faudra multiplier par 2 et ajouter 1

Le père du n°2 sera donc le n°4 (2×2) et sa mère le n°5 (2×2+1).
Le père du n°3 sera le n°6 (3×2) et sa mère le n°7 (3×2+1).

Donc dans un couple, le n° de la femme correspond au n° de son mari + 1.

Petit exercice : Qui est le n°59?

C’est une femme car c’est un numéro impair.
Son mari portera le n°58.
Leur enfant porte le n°29 (58/2), c’est donc une fille.
Le père de cette femme aura le n°118 et sa mère le n°119.

Une personne qui serait présente plusieurs fois dans votre généalogie aura plusieurs n° de Sosa.

Les logiciels de généalogie souvent attribuent automatiquement des numéros Sosa.

Pour ceux qui aiment les mathématiques, vous aurez peut-être remarqué que ce système de numérotation fonctionne avec les puissances de 2.

1ère génération : 2= 1, soit la personne racine n°1
2ème génération : ces personnes auront les nombres compris entre 2= 2 et 2-1 = 3, soit les n°2 et n°3
3ème : ces personnes auront les nombres compris entre 2= 4 et 2-1 = 7, soit les n°4, n° 5, n° 6 et n°7
4ème : entre 8 et 15
5ème : entre 16 et 31
6ème : entre 32 et 63
7ème : entre 64 et 127
8ème : entre 128 et 255, etc.

Je vous l’accorde, cela est un peu compliqué et ne permet pas facilement de savoir de quelle génération est le n° 2823 par exemple, à moins d’avoir ce petit tableau sous les yeux :

2) Pour bien me repérer, j’aime bien utiliser un autre système qui est en fait la numérotation binaire.

La 1ère étape consiste à convertir le n° Sosa en nombre binaire (il faudra donc connaître au préalable le n° Sosa). Je vous conseille d’utiliser cette calculatrice en ligne par exemple.

Revenons à l’exemple du n°59.
59 équivaut en binaire à 111011.

Et maintenant, que faire de ce nombre 111011 ? Et bien, vous pouvez compter le nombre de chiffres, ce qui vous permettra de déduire la génération. Dans 111011 , il y a 6 chiffres, le n° 59 est donc de la 6ème génération par rapport à la racine de l’arbre, le n°1.

En fait, chaque chiffre va correspondre à une génération et donc soit à un père ou à une mère.
Le premier chiffre à gauche est toujours un 1 que la racine soit un homme ou une femme.  Ensuite, tous les 0 vont correspondre à un père et tous les 1 à une mère. 

Pour bien situer le n° en question, vous pouvez écrire le nombre binaire en vertical, ce qui donne pour le n°59 (=111011 en binaire) :

1 : 1ère génération = moi
1 : 2ème gén. = ma mère, comme c’est un 1
1 : 3ème gén. = la mère de ma mère, ma grand-mère maternelle
0 : 4ème gén. = le père de la mère de ma mère, soit le père de ma grand-mère maternelle
1 : 5ème gén. = la mère du père de la mère de ma mère, soit la mère de mon arrière grand-père
1 : 6ème gén. = la mère de la mère du père de la mère de ma mère, soit la grand-mère de mon arrière grand-père

Donc cette numérotation permet de savoir facilement sur quelle branche est située le numéro étudié et qui exactement se trouve entre la racine et cette personne.

J’aime beaucoup utiliser cette numérotation pour repérer mes ancêtres par rapport à moi. Quand je remplis des fiches individuelles, je note toujours le nombre binaire correspond au n° Sosa.

Vous trouverez plus d’informations sur cette numérotation adaptée à la généalogie à ce lien : A propos de la numérotation de nos ancêtres.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Précédent

Comment cartographier précisément les déplacements de vos ancêtres avec Heredis ?

Suivant

Un formidable logiciel collaboratif et gratuit : webtrees

  1. François

    Article très intéressant, je ne connaissais pas cette méthode binaire et sa signification au niveau des générations.
    Bravo !
    François

    • Aurélie

      Merci pour votre commentaire. Contente que cela puisse vous servir.
      Aurélie

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon guide "9 outils gratuits pour saisir votre arbre généalogique".